Mille et un conseils sur le sommeil de bébé



7 août 2020

Que l’on parle au médecin de famille, à nos amis, nos parents et beaux-parents, chacun aura son mot à dire sur le sommeil de votre bébé. Sans oublier les différentes livres, sites internet, et que dire des fameux groupes de parents sur les réseaux sociaux. Mais comment se retrouver à travers ces mille et un conseils, lesquels doit-on suivre ?

J’ai simplement envie de vous dire qu’il n’y en a pas de bons conseils universels. Chaque famille a un bagage différent, que ce soit au niveau des valeurs, des besoins ou encore des croyances. Vous êtes le meilleur juge pour savoir ce qui est bien pour votre enfant et pour déceler ses besoins. Une fois que les conseils de base sont appliqués, tels qu’élaborer une routine de coucher, instaurer un moment calme avant le dodo ou de demeurer à l’affût des signes que bébé est prêt à dormir, on ne peut que vous dire qu’il dormira quand il sera prêt. En fait, le seul réel conseil que je peux vous donner, c’est : écoutez-vous. Votre instinct est le bon. Faites-vous confiance. On oublie souvent que l’important, c’est de se respecter, notre famille et notre bébé.

Bien qu’il n’existe pas de solutions miracles, voici quelques petites suggestions qui pourraient vous aider à traverser cette période d’adaptation sans vous épuiser davantage. Tout d’abord, accordez-vous le droit de trouver ça difficile et gardez en tête que cette phase est temporaire. Toutefois, souvenez-vous que, malgré le fait que chaque enfant est différent, il faut tout de même avoir des attentes réalistes en lien avec l’âge et le développement de notre bébé. Par exemple, faire ses nuits pour un bébé, cela signifie de dormir environ 5 heures consécutives entre 23h00 et 8h00. Dans un autre ordre d’idées, une recommandation classique, mais efficace, serait de dormir quand votre bébé dort. Également, on peut lâcher prise sur certaines choses pendant les périodes plus difficiles au niveau du sommeil, comme les tâches ménagères. De plus, prendre du temps pour vous revigorer, que ce soit par une activité ou un petit moment pour soi, peut s’avérer grandement positif sur votre niveau d’énergie. Pour finir, il est primordial de comprendre que l’on ne peut pas endormir quelqu’un, vous n’avez aucun pouvoir là-dessus ! Vous ne pouvez que l’accompagner dans cette aventure qu’est le sommeil du bébé.

Si vous ressentez le besoin de discuter davantage de ce sujet, nous offrons des ateliers sur le sommeil du bébé. Également, une intervenante du Berceau est disponible sur rendez-vous pour vous écouter à ce sujet.

Tanya B-Allaire

Animatrice et intervenante en sexologie

Partager sur Facebook