L’importance du rôle du...

2422

L’importance du rôle du père

La dépression post-partum met à rude épreuve le plus unis des couples. Le stress, l’inconnu de la situation et la difficulté à communiquer sont autant d’obstacles à la bonne entente. Personne ne se prépare à vivre une telle crise suite à l’arrivée de son enfant. Les hommes peuvent se sentir impuissants face à cette crise qui ne se résous pas en criant ciseaux et peuvent avoir de la difficulté à comprendre ce qu’est la dépression postpartum.

D’ailleurs, plusieurs hommes ont aussi de la difficulté à s’adapter à l’arrivée d’un bébé et souffrent de symptômes dépressifs suite à une naissance. Les attentes envers les pères sont très élevées. Les médias, entre autres, véhiculent une image idéalisée de la paternité comme de la maternité. Parfois, ils ont au contraire peu de modèles positifs à qui se référer. Ne demande-t-on pas aux pères d’aujourd’hui d’être tout à fait différents des générations de pères qui les ont précédés? Pas étonnant que ce rôle à réinventer ne soit pas si simple à intégrer. Il est important de noter que les hommes dont la conjointe est atteinte de dépression postpartum sont encore plus à risques de développer des symptômes dépressifs. Une étude publiée dans l’American Medical Association Journal en mai 2010 révélait que la dépression post-partum toucherait un peu plus de 10% des hommes après la naissance de leur enfant. En plus des symptômes ‘classiques’ de la dépression, soit la fatigue, la tristesse, les accès de colère, troubles du sommeil, les hommes vont parfois manifester leur détresse par une fuite dans le travail, l’alcool ou les substances illicites, un tempérament plus agressif, ils s’adonneront à la prise de risques inutiles. « Celui qui souffre de dépression est porté à s’isoler de sa famille et de ses amis, à se sentir découragé, à éprouver de multiples maux physiques. Il a du mal à se concentrer, mais se réfugie dans le travail, se met à se préoccuper exagérément de productivité et d’efficacité. »[1]

Plusieurs pères ont affirmé broyer du noir durant la dépression de leur conjointe et avoir du mal à comprendre comment leur famille en était arrivée là. Mais l’important est de savoir qu’avec le traitement et le soutien approprié, on peut totalement s’en remettre. Il est donc important, et même indispensable d’aller chercher de l’aide pour toute la famille.

Ce qui peut signifier aller consulter pour parler de ce que l’on vit comme difficultés mais aussi obtenir de l’aide au niveau des tâches quotidiennes. Plusieurs femmes nous ont dit ne pas oser demander de l’aide parce qu’étant en ‘congé’ de maternité, elles étaient sensées pouvoir assurer toute seule le ménage, la préparation des repas et les soins aux enfants. Il ne faut pas oublier que dans une situation particulière comme une dépression post-partum, ces simples tâches demandent une énorme dépense d’énergie qui s’ajoute aux soins du bébé et au manque de sommeil. C’est donc loin d’être un luxe, pour aider la mère à recharger plus rapidement sa batterie, d’envisager les services d’une aide ménagère ou bien d’utiliser l’aide du services de relevailles du Centre périnatal le Berceau ou tout autre service de répit à domicile. Même s’il est souvent difficile de demander de l’aide, c’est parfois ce coup de main qui fera la différence et permettra une rémission plus rapide de la mère. Plusieurs conjoints ont aussi du mal à concevoir pourquoi leur famille aurait besoin d’une aide supplémentaire à la maison mais sachez que cette situation est temporaire et qu’avec un peu de répit, votre temps de famille n’en sera que meilleur! De plus, le fait d’avoir une oreille attentive, extérieure à la famille, permet par la suite plus de disponibilité à la mère aux autres membres de la famille. Même le plus aidant des conjoints ne peut jouer à lui seul tous les rôles parentaux.

Comme le père est un pilier important de la famille et qu’il constitue la source de soutien principal de la mère, qu’il la rend disponible à l’enfant en répondant à ses besoins, il est très important qu’il trouve lui aussi une façon de prendre soin de ses besoins et de rester en bonne santé physique et mentale. Il constitue par sa présence à l’enfant une ouverture sur le monde et une source infinie d’apprentissage, et ce dès son plus jeune âge. Plusieurs études l’ont démontré et on le savait déjà, la présence du père est un déterminisme fondamental pour le développement de l’enfant. N’hésitez donc pas, messieurs à vous impliquer dans les soins aux enfants et ce dès la naissance! Les besoins d’un petit bébé sont immenses et ne se résument pas à l’alimentation alors marchez, sortez, dansez, parlez, jouez, chantez avec votre bébé!

Et comme le dit si bien le Regroupement pour la Valorisation de la Paternité, un père c’est important pour d’innombrables raisons…

1 FORTIN Marie-Claude, Pères à la dérive, Enfants Québec, octobre 2010.

 

Incrivez-vous à notre liste d'envoi

Facebook
Facebook
RSS
Courriel
Google+
http://leberceau.org/faq/limportance-du-role-du-pere
Twitter